Alimentation & santé

Nos experts se sont penchés sur de nombreux sujets en alimentation et santé des chevaux. Consultez nos rubriques ou encore la section Questions & Réponses et n’hésitez pas à faire part de vos questions à nos experts.

De nos jours, plusieurs centres équestres préfèrent garder les chevaux au box
Avec l’aide de certains aliments et de quelques bonnes pratiques alimentaires
Chaque grande performance équestre est le fruit d’années d’entraînements acha
Il est bien connu que les chevaux doivent être nourris à base de fourrages.
Lorsqu’un cheval démontre des signes de fatigue, de faiblesse, voir une baisse de performance, il est courant de soupçonner une anémie.
Bien que possible, les allergies alimentaires chez les chevaux sont rarement diagnostiquées
Si les chevaux vivant à l’extérieur l’hiver ont besoin de conditions bien particulières, il n’en demeure pas moins que certaines conditions d’ambiance de l’écurie doivent être respectées pour les chevaux qui y passeront la saison froide.
1. Avoir une cote de chair de 5 ou 6 sur 9 | 2. Fournir une ration minimale de 1-2% de son poids | 3. Combler les besoins avec la moulée | La suite...
Pour évaluer la condition de chair de votre cheval de manière objective, évaluez visuellement et au toucher le garrot, l’arrière de l’épaule, le bas du dos, les côtes et l’attache de la queue. Une évaluation visuelle de votre cheval, vu de l’arrière, est également utile. La condition de chair d’un cheval se mesure grâce à une cote, variant de 1 (extrêmement maigre) à 9 (extrêmement gras). La cote idéale se situe typiquement entre 5 et 6, quoique celle-ci puisse varier selon le stade de vie. (Par exemple, une jument poulinière sera idéalement plus grasse et un poulain en croissance plus maigre...

Pages