Chevaux âgés : Les facteurs clés de leur alimentation

Sous l’effet de l’âge, le métabolisme du cheval perd de l’efficacité. 

La dentition se détériore plus ou moins vite et engendre des problèmes de mastication et une baisse de la salivation. La digestibilité des aliments moins bien conditionnés est moindre et conduit à un niveau de nutriments absorbables réduits. Le cheval est ainsi plus à risque de désordres digestifs tels les coliques et les ulcères.

Habituellement, on observe une tendance à l’amaigrissement et une réduction de l’endurance. La baisse de qualité de la corne des sabots et du lustre du pelage sont des indices d’ingestion de nutriments réduits, soit à cause de carence de la ration, mais souvent pour les chevaux âgés, une baisse de l’efficacité digestive. La malabsorption peut conduire à plus long terme à une diminution de la masse osseuse et musculaire: l’utilisation des nutriments étant prioritairement utilisée. Une alimentation de qualité peut aider fortement à retarder le processus naturel du vieillissement. Il faut reconnaitre que plusieurs chevaux vivent leur fin vingtaine ou leur trentaine avec une bonne qualité de vie.

Plusieurs facteurs  favorisent le maintien des bonnes conditions :

Bilan médical :

Un bon programme de vaccination et de vermifugation  est essentiel. Consulter votre vétérinaire à cet effet et assurer de respecter les délais d’intervention.

Dentisterie :

Les dents assurent le broyage des aliments grossiers et permettent une mastication efficace qui améliore la digestibilité des aliments. Faites inspecter les dents  à intervalle régulier et corrigez  au besoin.  Le rejet des aliments pendant les repas ou la formation de « boule de foin mâché »  indique presqu’à coup sûr une douleur importante au niveau des dents ou des lésions dans la bouche.

Observation :

Une observation sérieuse  et fréquente vous assurera de détecter hâtivement les problèmes d’amaigrissement, le changement de comportement et les signes d’inconfort.

Alimentation individuelle :

Pour les chevaux élevés en groupe, il est préférable d’isoler, dans un box individuel,  le cheval âgé le temps du repas. Cette action permet de réduire le stress, d’empêcher le vol d’aliments par les dominants et de mesurer les quantités réelles consommées. Ainsi, sa vitesse de consommation réduite ne met pas en péril sa quantité consommée.

Hydratation :

Le nutriment le plus important est l’eau. Validez à l’aide d’analyse de laboratoire la qualité physique et microbiologique de l’eau. Surveillez la propreté des lieux d’abreuvement et la capacité du système de distribution à fournir suffisamment d’eau. La baisse de consommation d’aliment et la perte d’appétit sont souvent des signes de consommation d’eau insuffisante.  

Distribution des fourrages   :

Il est vrai que la plupart des aliments pour chevaux âgés contiennent de hauts niveaux de fibres alimentaires et qu’ils peuvent être servis avec ou sans autres sources de fibres.  Si la condition dentaire le permet, la présence de fibres longues favorisera une mastication et salivation plus intensives, ce qui augmente l’effet anti-acide et la motilité de l’intestin. Choisissez des fourrages de bonne qualité que votre cheval appréciera: vert, souple, sans poussières et composé principalement de graminées.  Un foin de mauvaise qualité, très fibreux, est difficile à mastiquer et augmente ainsi  le risque de colique par impaction. Consultez votre expert-conseil La Coop pour l’évaluation de votre foin.

Certains éleveurs ont du succès en humectant le foin pour les chevaux avec problèmes dentaires ou respiratoires.  Les chevaux avec des cas sévères de mauvaise dentition ne consomment généralement pas ou très peu de fourrages à fibres longues.

Sélection de l’aliment concentré :

Les aliments concentrés (moulées) offrent beaucoup de nutriments dans un faible volume. Ils contiennent des protéines, de l'énergie, des fibres, des matières grasses,  des minéraux,  des vitamines, des acides aminés et des additifs comme les levures, etc. 

Les aliments pour chevaux âgés doivent être appétants, faciles à mâcher et à digérer. Un niveau plus concentré de nutriments assure une meilleure disponibilité des nutriments lorsque la capacité d’absorption diminue. La littérature recommande  comme source d’énergie un haut niveau de fibres digestibles et de matières grasses et un faible niveau de sucre et d’amidon. Un aliment à 14 % de protéine couvre bien les besoins avec la plupart des fourrages.  L’ajout d’acides aminés permet d’offrir la proportion finale idéale des principaux acides aminés.  Les bons aliments pour chevaux âgés contiennent des « aides à la digestion » comme des levures et des additifs hautement assimilables comme des minéraux organiques, dont le sélénium.  L’ajout supplémentaire de vitamine E et l’ensemble des vitamines du complexe B sont à rechercher.

Il existe plusieurs façons de fournir les nutriments requis aux chevaux âgés. Les aliments ou moulées pour chevaux plus courants peuvent faire l’affaire pour une bonne partie de la vie, à condition que l’ensemble de la ration rencontre les paramètres nutritionnels recommandés.

Certains aliments sont spécifiquement destinés aux chevaux âgés. La Coop offre le Célébrité Vétéran, destiné aux chevaux âgés en complément au foin, ainsi Célébrité Ration Complète, un aliment de type ration complète tout-en-un polyvalent avec des besoins en fourrages moindres. En ce sens, il convient aux chevaux avec problèmes dentaires et/ou pulmonaires.