Le sevrage drastique du poulain

    

Le sevrage drastique consiste à séparer le poulain de la jument poulinière du jour au lendemain. Idéalement, le poulain demeure dans son environnement habituel en compagnie des autres chevaux et poulains qu’il connait déjà. C’est la jument qui est transportée à un endroit éloigné à l’abri de la vue, de l’odeur et des appels de son poulain. Ces précautions sont nécessaires pour prévenir l’intensification des démonstrations de panique qui peuvent survenir s’ils demeurent en contact.

Pour des questions d’efficacité, les écuries d’élevage favorisent souvent le sevrage de 2 à 4 poulains à la fois qu’ils gardent ensuite en groupe. Les «weanlings» peuvent ainsi se développer tous ensemble ce qui facilite la régie alimentaire et les garde actifs. Lors de la séparation, s’ils sont déjà habitués au box, certains éleveurs préfèrent les garder à l’intérieur pour quelques heures afin de prévenir les blessures. Une fois leur calme retrouvé, ils sont remis en liberté à l’extérieur. Ce point est critique puisqu’en plus de l’importance d’une alimentation équilibrée, l’exercice est le facteur le plus important pour permettre une croissance saine. Le tableau 1 donne un exemple de transition alimentaire qui peut être mis en place pour la jument poulinière et pour le poulain lors d’un sevrage drastique.

Tableau 1. Exemple de régie alimentaire bien adaptée pour la jument poulinière et le poulain lors d’un sevrage drastique

   

Le deuxième style de sevrage est le sevrage graduel. Pour découvrir les facteurs qui doivent être pris en considération lors du choix du type de sevrage, consultez l'article Le sevrage du poulain. De plus, n’hésitez pas à demander l’avis de votre expert-conseil La Coop.