Vrai ou faux : Il y a certains moments moins à risques pour mettre un cheval gras ou sensible aux sucres au pâturage

Vrai, pour connaître ces moments, il faut se rappeler que tout ce qui NUIT à la croissance de la plante CONTRIBUE à l’accumulation des sucres. La plante utilise ces sucres pour croître, ainsi lorsque la croissance est «difficile», la plante va accumuler encore plus de sucres lorsqu’elle le peut.

Les sucres (fructanes) sont produits par la photosynthèse qui se produit dans les feuilles des plantes avec la lumière du jour. Plus la journée est ensoleillée, plus il y a de photosynthèse, et donc plus il y a de sucres.

Pendant la nuit (où lorsqu’il fait noir), les plantes utilisent les sucres pour la croissance des plantes et le stockage de l'énergie.

Beaucoup de plantes stockent les sucres dans les 2 "inférieurs de la tige juste au-dessus de la ligne du sol.

Cependant, les températures nocturnes sont importantes, si la température n'est pas supérieure à 4-5°C la nuit, la plante ne poussera pas et les fructanes resteront dans les feuilles en concentrations plus élevées qu’à l’habitude.

De plus, lorsque les journées sont chaudes et les nuits fraîches (en dessous 4-5°C), on ne devrait pas mettre les chevaux sensibles aux sucres au pâturage et on devrait limiter le pâturage pour tous les chevaux. Si le temps est ensoleillé pendant la journée et chaud la nuit, les chevaux devraient être mis au pâturage tôt le matin lorsque les niveaux de sucres sont les plus bas.

Ensuite, lors du début de la croissance de l'herbe au printemps, les niveaux de sucres sont très faibles.

Par contre, la cellulose et la lignine indigestes y sont également faibles alors les chevaux ont tendance à manger plus et même si les niveaux de fructane sont faibles, la consommation totale de fructanes peut encore être élevée en raison du volume de fourrage consommé.

La gestion des pâturages afin d’éviter la surpaissance (comme les fructanes sont stockés dans les 2 " du bas de la plante) aidera à réduire l'absorption de fructanes.

Cependant, les chevaux sont des mangeurs très sélectifs et peuvent choisir de manger des portions de fructane élevées. L'état du pâturage au complet doit être surveillé quotidiennement, car les chevaux ont tendance à choisir les plantes ayant le plus de fructane.

Enfin, le stress peut augmenter les niveaux de fructane chez la plante. Par exemple, la sécheresse ou le gel peut augmenter de 30% les taux de fructane.

En résumé :

• Ensoleillement (+ en pm, - le matin), les sucres sont accumulés (réserves) le jour lors de la photosynthèse et ils sont ensuite utilisés par la plante tout au long de la nuit.

Ainsi, le matin très tôt est le moment où la plante contient moins de sucre puisqu’elle les a tous utilisés dans la nuit.

• Température NUIT vs JOUR (particulièrement lors des nuits sous 5ºC), lorsqu’il fait froid la nuit (ou gel), et chaud le jour, la plante accumule plus de sucres pendant le jour pour «survivre» aux températures froides la nuit et ne l’utilise pas tout pendant la nuit (dormance). Après une journée ensoleillée et une nuit fraîche, il faut limiter l’accès au pâturage le matin puisque la plante n'a pas utilisé ses réserves d'énergie et de sucres pendant la nuit.

• Stade de développement (plus de sucres lorsque la plante est plus jeune).

• Faible entre 3 à 8 pouces d’hauteur (il y a plus de sucre dans le bas de la plante et lorsque les pousses sont jeunes).

• Sécheresse (il y a plus de sucre accumulé lorsque la plante est stressée).

• Manque de fertilisation (il y a moins de sucre lorsque les plantes sont bien fertilisées puisque les plantes sont moins stressées et ont moins à puiser dans leurs réserves).