Vrai ou faux : une prise de sang peut me dire comment ajuster mon programme alimentaire

Faux, les analyses sanguines ne permettent pas de déceler des carences nutritionnelles, il est prouvé que le niveau de nutriments (y compris le sélénium) dans le sang et le plasma sont des MAUVAIS indicateurs du niveau de nutriment chez l’animal.

Bien que les analyses sanguines permettent de détecter plusieurs conditions chez le cheval, il faut toujours garder à l’esprit les limites potentielles de cet examen et considérer les sources de variation qui peuvent en modifier l’interprétation.

Par exemple, l’âge, la race, le statut nutritionnel, l’état de stress et d’hydratation au moment du prélèvement, un traitement médical possible en cours et la méthode de prélèvement et de stockage avant analyse peuvent faire varier les résultats. Il donc essentiel que le vétérinaire interprète les résultats obtenus à la lumière des éléments cliniques.

Le sang est une substance en constant changement qui répond aux stimulus du corps et qui tend à ramener l’équilibre, ce mécanisme est appelé «l'homéostasie». Quand tout est normal, la plupart des composants du sang sont régulés à une concentration qui ne varie que légèrement d'un cheval à l’autre. C’est pourquoi des valeurs de référence sont disponibles pour la comparaison. Par contre, l’examen hématologique représente une image fixe dans le temps, alors que la substance évaluée (le sang) est en constant changement. C’est pour cette raison qu’il faut toujours garder à l’esprit les limites potentielles de cet examen.